4x02 - Les doigts qui fument

Attention, réaliser cette expérience avec des gants et bien se laver les mains après !



Pour en savoir plus...

Le frottoir d'une boîte d'allumette est constitué d'un mélange de phosphore rouge, de poudre de verre et de colle. La poudre de verre permet d'augmenter la friction lors du grattage, ce qui permet de transformer le phophore rouge en phosphore blanc. Celui-ci va brûler sous l'effet de la chaleur, allumant ainsi l'allumette. Dans cette expérience, l'augmentation de température nécessaire est fournie par le briquet à la place du frottement.

Le phosphore blanc s'auto-inflamme à l'air à une température proche de 30 °C. Il suffit donc d'un rien pour que la réaction de combustion ait lieu :

P4 (s) + 5 O2 (g) P4O10 (s)

En présence d'eau, le pentoxyde de phosphore (qui se nomme ainsi à cause d'une erreur historique, les chimistes croyant au début qu'il s'agissait de P2O5) réagit avec l'eau pour former des gouttes d'acide phsophorique :

P4O10 + 6 H2O 4 H3PO4

La taille de ces gouttes est idéale pour la diffusion de la lumière, ce qui rend l'aérosol formé identique à du brouillard.