1x12 - La composition de l'air




Pour en savoir plus...

Lorsque l'on parle de la composition de l'air, on parle toujours de l'air sec, c'est-à-dire sans tenir compte de la vapeur d'eau présente. La quantité de vapeur d'eau varie selon les conditions ambiantes, et varie au niveau de la mer entre presque zéro (dans le désert) jusqu'à 4 % (au-dessus des océans). Les proportions de chaque gaz de l'air sec sont :

 

Azote N2 78,08 %
Oxygène O2 20,95 %
Argon Ar 0,93 %
Gaz carbonique CO2 0,04 %
Néon Ne 0,002 %
Hélium He 0,0005 %
Méthane CH4 0,0002 %
Krypton Kr 0,0001 %
Hydrogène H2 0,00006 %
Protoxyde d'azote N2O 0,00003 %
Monoxyde de carbone CO 0,00001 %
Xénon Xe 0,000009 %



La réaction d'oxydation du fer est très complexe, elle est présentée ici sous une forme simplifiée :

4 Fe + 3 O2 2 Fe2O3

En réalité, il ne suffit pas d'avoir de l'oxygène pour oxyder le fer, il faut également de l'eau (présente sous forme de vapeur dans l'atmosphère). Dans notre expérience, puisque l'éponge est mouillée avant d'être enfermée dans le verre renversé au fond duquel il y a de l'eau, il y a en permanence de l'eau à l'état liquide sur l'éponge, ce qui assure une corrosion très rapide. Dans des conditions "traditionnelles", le fer ne rouille pas aussi vite car il n'y a pas autant d'humidité. Un morceau de fer peut donc rester des années à l'air libre avant de rouiller.