Tellure

Tellure

Le Tellure est un élément assez rare, qui a été découvert en 1783 par un obscur inspecteur des mines de Transylvanie, Franz Muller. A l’époque on brûlait le minerai de pyrite FeS2, afin d’obtenir de l’acide sulfurique par le procédé dit des chambres de plomb. Plutôt que de jeter les boues récoltées au fond de ces chambres, Franz Muller les a analysées et a mis en évidence un élément nouveau, que Klaproth a isolé en 1798 et a baptisé tellure. Ce mot vient de « tellus », la terre en latin, parce qu’il forme des boues d’apparence terreuses dans les chambres de plomb. Plus tard, Berzélius a repris cette étude, et montré que le tellure de Klaproth n’était pas pur, mais qu’il était souillé par une impureté encore plus rare, le Sélénium.

On trouve le tellure sous forme d’alliages avec des métaux comme l’or, l’argent et le cuivre. On l’extrait aujourd’hui des minerais de cuivre, ou il se présente sous forme d’impuretés, et dont il constitue un sous-produit.

Le tellure pur est un solide brillant, blanc, cassant, d’allure métallique, mais qui est très mauvais conducteur de l’électricité. Mais sa conductivité augmente par exposition à la lumière. Sa vapeur est diatomique comme celle de l’oxygène. Le tellure brûle à l’air avec une flamme bleue – verte, en formant de l’oxyde TeO2 blanc.

On l’utilise comme adjuvant à l’acier pour augmenter son aptitude à l’usinage. Ajouté au plomb il lui confère une meilleure résistance à l’action des acides. Ajouté au verre à vitre, il lui confère une coloration bleue à brune.

Le tellure et ses composés sont toxiques. Ils provoquent la perte du sens du goût, nausées et constipation.

Chimiquement parlant, le tellure a les mêmes propriétés que le soufre. Il forme un hydrure H2Te comme le soufre, et gazeux comme lui. Il forme un tellurure Na2Te avec le sodium, en solution dans l’ammoniaque liquide. Il peut aussi former un acide tellureux H2TeO3, qui ressemble à l’acide sulfureux. Les sels de cet acide sont les tellurites, et le tellurite de sodium Na2TeO3 a l’étrange propriété de ne pas être toxique à certaines bactéries, ce qui permet leur isolation. Il forme aussi un acide tellurique ressemblant à l’acide sulfurique, mais moins fort que lui. Toutefois sa formule est H6TeO6, et non H2TeO4 (qui n’existe pas). Par contre le tellurate de sodium est soluble dans l’eau et a pour formule Na2TeO4.

Modifié le: jeudi 14 avril 2016, 10:15