Tantale

Tantale

Le Tantale est un métal assez rare, et qui a acquis tout récemment une importance capitale. Jusqu’à la fin du 20ème siècle, il n’était utilisé que sous forme d’alliages dans l’aéronautique.

On a découvert récemment que son oxyde Ta2O5, élaboré sous forme de feuilles poreuses, permet de réaliser des condensateurs miniaturisés à très haute capacité. De plus ils sont très performants car ils absorbent et étouffent les bruits parasites, qui peuvent passer d’un circuit à l’autre dans les puces miniaturisées. Cette particularité est essentielle pour réaliser des dispositifs électroniques extrêmement petits, comme ceux qu’on trouve les téléphones portables, les ordinateurs portables, les consoles de jeux, les caméras, les écrans à cristaux liquides, les jeux vidéo, les systèmes GPS, etc.

Sa production annuelle n’est que de 1800 tonnes, dont 300 tonnes proviennent du recyclage.

Ce métal est sur la liste des métaux dont la pénurie se profile à l’horizon. 70 % des réserves mondiales se trouvent en République Démocratique du Congo. Le minerai le plus riche se trouve dans une réserve naturelle où survivent les derniers gorilles en liberté. Hélas, l’attrait du gain conduit les compagnies minières et les autorités locales à réduire de plus en plus la surface de cette réserve, donc à mettre en péril l’existence même des gorilles. Les autres gisements se trouvent en Australie, au Brésil, au Canada et en Chine.

Le tantale a été découvert sous forme d’oxyde en 1802 par Ekeberg. Mais le métal lui-même n’a été isolé qu’en 1903, par électrolyse du fluotantalate de potassium fondu.

C’est un métal très lourd (densité 16.6), très dur, et très peu réactif chimiquement. Aucun acide ne l’attaque à froid, même pas l’acide fluorhydrique ou l’eau régale (mélange HCl + HNO3). Cette stabilité chimique fait qu’on l’emploie en chirurgie pour faire des prothèses des os du crâne, ou en dentisterie à la place de l’or.

Le chlorure de tantale TaCl5 est volatile, et il est décomposé par l’eau en acide tantalique, lequel se dissout dans les bases comme NaOH pour former des tantalate de sodium Na3TaO4. La chimie du tantale est très liée à celle du niobium Nb. Les minerais contiennent toujours un mélange des deux éléments Nb et Ta. C’est le chimiste genevois de Marignac qui est parvenu à les séparer de manière rapide en fabriquant leurs fluorures doubles de potassium. En effet, K2TaF6 est insoluble, alors que K2NbF6 (ou K2NbOF4) est très soluble dans l’eau.

Modifié le: jeudi 14 avril 2016, 10:07