Scandium

Scandium

Le Scandium est un métal dont l’existence a été prévue par Mendeleiev par le calcul, avant qu’on le découvre dans la nature. Il a postulé son existence en analysant la suite des métaux plus légers et plus lourds que lui. En effet on observe une progression régulière de la masse et de la valence dans les métaux dont les masses vont de 40 à 50, avec la suite K (masse 39, valence 1), Ca (masse 40, valence 2), Ti ( masse 48, valence 4), V (masse 51, valence 5), Cr (masse 52, valence 6), et Mn (masse 55, valence 7). Pour Mendeleiev, il est clair qu’il devait exister un atome de valence 3, et de masse  entre 40 et 48.  Effectivement, un chimiste scandinave, du nom de Nilson a découvert le Scandium en 1879, du vivant de Mendeleiev, ce qui a assis sa réputation, car le Scandium a effectivement valence 3, et masse 45.

C’est un métal léger, mais très coûteux, à cause du fait qu’il n’existe pas de vrai minerai de Scandium. On en trouve partout mais en très petite proportion. Il est présent en très faible proportion dans l’aigue-marine, qui est bleue, mais qui serait incolore sans cette impureté.  On l’extrait de minerai comme la gadolinite, où il se trouve mélangé avec toutes les autres terres rares.

On utilise le scandium sous forme d’alliage. Allié à l’aluminium, il forme un alliage très léger et extrêmement résistant. On en fait des ailes d’avions de chasse, des missiles, des têtes de fusée, des battes de base-ball et des cadres de bicyclette haut de gamme.

Les composés de Scandium n’ont pas beaucoup d’applications. Le seul qui en ait une est l’iodure de scandium ScI3. Introduit dans les ampoules dites à halogène, il améliore la qualité de la lumière émise, en la rapprochant de la lumière du soleil.

Modifié le: jeudi 14 avril 2016, 08:38