Fluor

Fluor

Le fluor est un élément particulièrement difficile à isoler, car à l’état élémentaire, c’est un gaz (F2) qui a la propriété extraordinaire d’attaquer tout, l’eau, l’air, le verre, les métaux, le bois, les plastiques, etc. Les seules matières qu’il n’attaque pas sont ses propres produits de dégradation, les fluorures.

On le prépare par électrolyse du fluorure de potassium KF en solution dans l’acide fluorhydrique HF, à l’aide d’électrodes en platine, qui ne sont pratiquement pas attaquées par le fluor F2.

Son nom provient du latin « fluere » qui signifie « s’écouler » (d’où provient fluide et fleuve, et fliessen en allemand). Cette étymologie s’explique parce que le principal minerai de fluor, la fluorine (ou spath fluor), est un fluorure de calcium CaF2, et qu’il sert de fondant en métallurgie.

Les fluorures sont connus depuis Lavoisier, mais il a fallu attendre 1886 pour que Moissan réussisse à le préparer par électrolyse, sous une tension de 50 Volts, et en maintenant le tout à moins de 19 °C.

Le principal composé du fluor est l’acide fluorhydrique HF, liquide bouillant à 19 °C. Il est très soluble dans l’eau, et ressemble en cela à l’acide chlorhydrique HCl. La solution d’acide fluorhydrique dans l’eau a la propriété étrange d’attaquer le verre. On l’utilise donc pour faire du verre dépoli, ou pour graver le verre. Cet acide n’est que peu employé en pratique, car il attaque la peau et provoque la chute des ongles.

Le fluor est un élément essentiel. L’émail dentaire est constitué de fluorine ou fluorure de calcium CaF2. Les organismes en formation, comme les dents des enfants, doivent trouver du fluor dans l’alimentation pour fabriquer la couche d’émail qui permet à la dent de résister aux acides alimentaires. L’intérieur de la dent est un phosphate de calcium qui est très facilement attaqué par les acides acétique, citrique, etc. qui se trouvent dans les aliments. Par contre la fluorine résiste.  Or la nourriture récoltée en Europe est pauvre en fluor. Jusqu’en 1964, la plupart des gens avaient leurs dents cariées. Les statistiques montrent que les adolescents âgés de 16 ans avaient 66% de leurs dents cariées à l’âge de 16 ans. On a alors introduit en Suisse la fluoration du sel, en ajoutant quelques milligrammes de fluorure de sodium NaF à chaque kilogramme de sel de table, et ceci dès 1964. Résultat : 16 ans plus tard, les adolescents de 16 ans n’avaient plus que 6 % de leurs dents cariées.

Le fluor sert dans l’industrie de l’uranium. En effet, le fluorure d’uranium UF6 est un composé gazeux. Pour enrichir l’Uranium en son isotope 235 permettant la fission en chaîne, on fait diffuser ce gaz à travers une membrane de porcelaine poreuse un grand nombre de fois. Chaque passage favorise l’isotope le plus léger, donc U-235.

Il existe des composés organiques à base de fluor. Le plus connu est le téflon®. C’est un plastique fluoré doté de la propriété étrange qu’aucun produit ne peut y adhérer ou s’y coller. On en revêt les poêles et casseroles en téflon®, qui sont très appréciées des ménagères, à cause de la facilité avec laquelle on les lave.

 

Modifié le: mardi 12 avril 2016, 11:39